Weekend Vintage

Créé par le 24 nov 2014 | Dans : fc nantes

Que d’actualités diverses et variées la quinzaine passée ;

la mascotte de l’Euro dévoilée, les matchs de L2 soupçonnés truqués, les gardes à vues des présidents de l’OM, l’équipe de France égarée au stade de la route de Lorient, Anthony Brulez et Olivier Cailler cramponnés pour la bonne cause,

et bien sûr le FC Nantes qui reste accroché aux TGV de la L1.

Driblou, Goalix ou Super Victor, peu importe, une mascotte toutefois très sympathique, qui serait le petit frère d’Antoine Griezmann, que je ne serais pas étonné. Le présage peut être de voir l’attaquant madrilène, héros du prochain Euro ?

Voici pour l’actualité diverse, passons à l’actualité (a)variée et l’affaire de Nîmes and co.  Si les faits sont avérés, cela reste vraiment une corruption de seconde ligue, loin de la série A, de l’OM et autres cadors de la spécialité. Trois matchs concernés, seulement quatre points pris, dont une valise infligée par Dijon, 5-1 tout de même, Kasparian et Conrad ont dû voir la moutarde leur monter au nez. Une chance pour eux, qu’ils n’étaient pas à la direction d’Evian Thonon Gaillard, car si le vin nîmois a su saouldoyer les caennais, avec des bouteilles d’eau le club serait surement descendu en national. Le plus étonnant est qu’il y a plus de soupçons sur la défaite et le nul, que le seul match remporté à Angers. A croire qu’ils avaient plus de chances de gagner sans tricher.

Pendant ce temps-là, des enquêtes sur un réseau de grand banditisme et de blanchiment d’argent à Marseille, une équipe qui n’arrive pas à gagner au stade de la route de Lorient, une autre au stade Pierre Mauroy,  rien de bien nouveau !

Un weekend vintage qui commence samedi après-midi 14h30 au complexe sportif de Vigneux de Bretagne, où une équipe remaniée du FCN rencontre celle de cyclistes professionnels, pour la bonne cause.

vigneux1

Côté nantais, vêtus de noir et blanc, le capitaine Nicolas Gillet compte le soutien notamment de Patrice Loko, Frédéric Da Rocha, Nicolas Savinaud, Olivier Quint, Yves Deroff, Guillaume Moullec, Olivier Thomas, Eddy Capron, et Nicolas Dieuze. Son homologue en maillot bleu, Jérome Pineau est quant à lui entouré des cyclistes Angelo Tulik, Bryan Coquard, de leurs aînés Anthony Ravard, Sébastien Hinault, des journalistes Olivier Cailler et Anthony Brulez, et de l’ancien gardien de but de Nantes Eric Loussouarn. Des membres du club de Vigneux sont venus compléter la feuille d’un match au profit des associations autisme 44 (www.autisme44.fr) et 1 maillot pour la vie (www.unmaillotpourlavie.com)

vigneux2

Trois périodes de 30 mn, nécessaires pour reposer les organismes des anciennes gloires, deux mi-temps animées par une démonstration de Bubble Bump, et une tombola en fin de rencontre au profit des associations, ont rythmé un après-midi bon enfant.

Côté terrain, une confrontation très rapidement à l’avantage des ex-nantais, avec l’ouverture du score au bout de quelques minutes de Patrice Loko. Chambreur du match, Olivier n’en a pas marqué Quint, et est de loin le meilleur buteur de la rencontre. Les cyclistes, ce qui est tout à fait normal, étaient moins à leur aise, balle au pied. Anthony Ravard a tout de même débloqué le compteur de son équipe, bien servi par un milieu journalistique performant. Les numéros 18 et 19 des bleus, ont tous deux montré de bonnes choses tant dans la récupération que dans l’animation du jeu. Si le coach Der Zakarian, était présent, peut être aurait-il souligné quelques « déchets techniques qui doivent être corrigés », mais je n’ai pas son exigence !

vigneux 3vigneux 4

Ce fut un réel plaisir, de revoir les anciens nantais que nous avons supportés à la Beaujoire, tous encore en bonne condition (ou presque tous !) et les cyclistes, eux tous affutés, que nous continuons à encourager sur le bord des routes, ou derrière notre poste de télévision. Pardonnez-moi, je ne peux donner le score du match, car honnêtement au bout de 7 buts, j’ai arrêté de compter. Je préfère citer le speaker de la journée « score de parité 0-0 ».  Prémonitoire…

Après le match des anciens, continuons ce weekend vintage avec le derby des anciens. Le vrai classique de la L1 qui oppose deux des trois clubs les plus titrés du championnat de France. Deux équipes en forme cette saison, Nantes 5e et St Etienne 6e s’affrontent devant une Beaujoire, de plus de 32000 spectateurs brandissant un tifo d’avant match toujours aussi spectaculaire.

Avant le coup d’envoi, le stade a rendu un hommage au combien émouvant, à son ancien président décédé la semaine passée. Kleber Bobin, a succédé à Jean René Toumelin en 1999 pour une présidence de seulement 3 ans. Celui qui reste le dernier président nantais titré, a remporté dans ce cours laps de temps 2 Coupes de France, et le Championnat de D1. Il est remplacé en 2001 par Jean Luc Gripond, Fossoyeur en Chef, après le rachat du club par SocPresse.  Après cette forte minute d’applaudissement, l’émotion a laissé place au ballon.

2

A l’image du match, la rencontre débute avec beaucoup d’intensité. La première occasion est stéphanoise, mais K.Monnet Paquet bute sur le portier nantais. Olivier Veigneau , répond de son mauvais pied quelques minutes plus tard, d’une frappe puissante, Ruffier est à la parade. Dans le jeu, l’entame est plutôt en faveur des nantais, contraignant les stéphanois à agir en contre. Grande frayeur cependant à la 25e, quand la frappe de nouveau de K.Monnet Paquet, vient mourir sur le poteau de Rémy Riou. Les corners nantais se multiplient en première mi-temps, et à la demi-heure de jeu, Djilobodji est prêt d’ouvrir la marque sur un coup de pied de point idéalement frappé par Vincent Bessat, mais Ruffier était encore bien placé. Yacine Bammou tente également quelques minutes plus tard sur un centre de Nkoudou mais sans résultat.

Une première mi-temps agréable à suivre en tribune. Cela va d’un but à l’autre, les verts ont les occasions les plus dangereuses, mais nous sentons que cela peut basculer tant d’un côté que de l’autre. En tribune Loire l’ambiance est bonne certes, mais selon moi pas à la hauteur d’un Nantes – St Etienne, tout comme l’était Nantes – Rennes, avec pour point commun des matchs fixés à 14h. Je maintiens, que l’horaire joue énormément dans l’ambiance d’une rencontre. Les supporters sortent de repas, pour certains du petit déjeuner, pour d’autres c’est un lendemain de soirée arrosée, tous les sens ne sont pas éveillés. Quand une branche de supporters à 20h, peut déjà être longue à motiver, il est clair que la qualité de l’ambiance en est affectée lorsqu’ils doivent chanter à 14h un dimanche. Ce constat est partagé par beaucoup de supporters, qu’ils soient nantais ou soutenant d’autres clubs.

La seconde période est aussi disputée que la première, beaucoup d’occasions de part et d’autres. Avant l’heure de jeu, Shechter profite d’un manquement de Perrin pour armer sa frappe, mais le gardien adverse est sur la trajectoire. Nkoudou va également de sa tentative dans le dernier quart d’heure, mais cela ne rentrera pas cet après-midi. L’entrée de Max Alain Gradel fut bénéfique aux verts, mais Vizcarrondo à la 65e et Riou dans la dernière minute du temps réglementaire, ont su s’interposer à ses frappes.

26

Hamouma, est le stéphanois par qui le danger arriva, mais la défense nantaise et la maladresse des attaquants stéphanois, permis à Rémy Riou, impérial ce dimanche, de conserver sa cage inviolée. Nous pourrions établir le même constat de l’autre côté de la pelouse, en remplaçant Hamouma par Nkoudou, et Riou par Ruffier. Hormis les dernières minutes où les verts étaient sans nul doute au-dessus des canaris, le nul de la rencontre est en toute objectivité, mérité.

Les observateurs les plus sceptiques attribuaient le bon début de saison des nantais à leur calendrier, le match de cette 14e journée a démontré que le FC Nantes cette année est du même niveau qu’une équipe comme St Etienne. Ils ne joueront pas pour le titre, il ne faut surtout pas l’espérer, il y a un train devant qui est d’un autre calibre, mais pour moi ce groupe aujourd’hui a le potentiel pour jouer de la 8e à la 4e place en fin de saison. Un magnifique regain d’espoir, après ces années noires.

 

 

 

 

A Caen la parole d’un supporter

Créé par le 12 nov 2014 | Dans : fc nantes

Ne m’étant pas déplacé ce weekend  pour la nouvelle victoire nantaise à Caen, j’ai volé ce lundi à Saint Nazaire à la rencontre de Mickael un jeune supporter passionné, afin qu’il me narre son périple en terre normande.

 

Et oui, Samedi Titi avait d’autres projets en Ferrari !

STA60165 

Accueilli chaleureusement et à une heure intéressante, l’interview débute par le doux bruit d’une capsule de bière.

 

Merci Mickael, une seule pour commencer, j’ai besoin de ma seconde main pour écrire.

Pour situer, nous allons faire ta fiche de supporter, quel âge as-tu ?

J’ai 25 ans

 

Es-tu abonné ?

Oui je suis abonné depuis 2 ans en Tribune Loire

 

25 ans, es-tu d’accord pour dire que tu fais partie de la nouvelle vague de supporters présents en Loire, les 15-25 ans souvent décrits pas les observateurs cette saison ?

Oui et non car j’étais au stade bien avant, notamment pendant les années noires. J’ai même commencé à aller à la Beaujoire en 97-98, je ne me souviens plus des premiers matchs auxquels j’ai assistés, mais c’était avant la coupe du monde 98 çà c’est sûr.

 

Donc tu ne te sens pas novice même si tu es abonné depuis peu…

Je me sens certes novice en tribune Loire car cela fait seulement 3 ans que j’y vais régulièrement, donc c’est assez nouveau, mais pas en tant que supporter du FC Nantes

 

Depuis quand es-tu fan du FCN ? Après quel évènement t’es tu dis j’aime ce club, je vais le suivre ?

Pas d’événement particulier. Mon père était pro marseillais, et il l’est toujours, j’ai été élevé dans la culture marseillaise, mais avant la période 98 je me suis un peu émancipé par rapport à cela, et j’ai voulu suivre Nantes !

 

Tout le monde se souvient de son premier match à la Beaujoire, quel était le tien ?

Et bien justement, j’étais petit, la première fois je ne m’en souviens pas. Il me semble que c’était Nantes Troyes, mais comme je suis allé voir plusieurs fois Nantes Troyes les premières années, je ne suis pas sûr.

 

Si je te demande, de me donner un joueur qui t’a marqué, qu’un seul, toutes générations confondues ?

(silence) c’est difficile, il y en a eu plein !

 

Ok je comprends, tu as le droit à 5…

Je vais commencer en donnant directement Landreau Fabbri Yepes, qui était des joueurs magnifiques pour moi, et j’aimais bien Patrice Loko.

 

Un dernier ?

Cela va peut-être faire sourire certains, mais … Shechter ! J’aime bien ne pas penser comme tout le monde, il est critiqué, à tort pour moi, il n’a pas beaucoup marqué certes, mais je pense et je souhaite, que cela va évoluer dans le bon sens pour lui.

 

Tu y vois, un destin à l’Halilhodzic, une année terne avant l’éclosion? Ce serait pas mal en effet ! Je le lui souhaite en tout cas.

 

Aujourd’hui qu’aimes-tu le plus à Nantes ?

Il y a deux choses l’état d’esprit des joueurs, qui avait été perdu il y a quelques années et les supporters, l’ambiance de la Beaujoire. Je pense qu’ils vont de pair.

 

Et à l’inverse ?

La gestion par la direction, notamment des affaires qui ont fait du mal, et qui continuent puisque le club est toujours interdit de recrutement et la communication du président Kita, notamment envers les supporters.

 

Venons à la rencontre de ce weekend, était-ce ton premier déplacement ?

Non, mon premier déplacement c’était en Ligue 2 à Niort il y a 3 ans, victoire 1-0 but d’Aristeguieta,  un très beau parcage

 

Par quel moyen t’es-tu rendu à d’Ornano ?

En bus déplacement officiel de la BL. (Brigade Loire)

 

Le club proposait aussi un déplacement, pourquoi préférais-tu t’y rendre avec la brigade ?

Avec le club j’ai déjà fait des déplacements, et c’est un déplacement un peu mou, tu montes dans le bus, tu fais le trajet, et puis tu rentres, tandis qu’avec la BL il y a une grosse ambiance avant, et puis il y a l’apéro ! (rires) Après çà je ne sais pas si tu peux le mettre ! Et puis tu participes, tu prépares les tifos, tu as l’impression de t’investir un peu avec eux.

 

Alors que le déplacement fcn, cela se rapproche plus du transport en commun finalement ?

Oui c’est cela, tu paies relativement le même prix, mais tu as l’ambiance, cet investissement qui me plaisent plus.

 

Tu es donc carté en Brigade Loire ? Non je suis carté Tribune Loire

 

Explique

C’est complètement différent, tu as une adhésion de 10€ à l’année pour te carter à la tribune, qui te donne droit à acheter du matos à l’effigie de la tribune, à faire les déplacements avec la Brigade mais par contre pour être carté Brigade, il faut faire ses preuves, s’investir en participant activement.

 

Tu as pour projet de le devenir ?

Oui, à voir, mais la participation à la création de tifos, leur mise en place, l’encadrement des déplacements, cela m’intéresserait.

 

Plus de 1000 supporters se sont rendus à Caen, combien de cars étaient affrétés par la Brigade ?

Par la brigade quatre.

 

Départ à 13h30 de Nantes si je ne me trompe, combien de temps de trajet ?

Tu te trompes ! Le rendez-vous était à 13h45, mais le temps que chacun arrive, paie, récupère sa place, et reçoive les consignes, il devait être 14h30-15h. Je tiens à dire que c’est très bien organisé.

Sinon nous avons mis environ 4h. Nous notre bus a fait un très léger détour à Rennes, pour chercher d’autres supporters…

 

…des rennais qui se sont résignés à supporter un vrai club ?

Non non ! Ce sont des bons nantais!

 

Pour ceux qui ne se sont jamais déplacés avec la Brigade, raconte-nous le déroulé et l’ambiance dans le car ?

Au début c’est plus ou moins timide, chacun parle avec son voisin, ou groupe d’amis, plus les heures avances et les kilomètres défilent, les langues se délient, et cela finit en beau bordel dans le bus. C’est l’échauffement avant le match ! Cela chante pas mal, et pas forcément les chants habituels, beaucoup d’anciens chants, ça fait du bien de les réentendre.

 

C’est déjà Romain, qui lance les chants ?

Non il n’était pas dans mon bus ! Ils sont souvent lancés par les encadrants de la BL présents dans chaque bus, mais pas que, les autres supporters aussi. Un peu tout le monde en fait.

 

La plupart des chants entonnés en tribune Loire, naissent en déplacement, va-t-on en entendre un nouveau face à St Etienne ?

Pas de mon bus en tout cas.

 

Une autre bière ?

Soit !

 

Des débordements durant le trajet ou à l’arrivée?

Non aucun à ma connaissance.

A l’entrée de la ville de Caen nous avons eu une escorte policière jusqu’au stade, mais pas d’obligation de se rendre sur une aire ou autre.

 

Tous les clubs, et leur préfecture, n’appliquent pas les mêmes mesures de sécurité, comment s’est déroulée l’entrée au stade?

L’entrée, donc, nous sommes descendus du bus…

 

…c’est mieux !

Oui ! Pas comme certains en 2010… Nous étions dans une sorte d’enclos, au pied des escaliers, les stadiers nantais nous faisaient passés par petit groupe et en haut des escaliers les CRS nous guidaient vers un CRS chacun, pour la fouille. Justement il n’y en avait qu’une seule, et non deux comme en tribune Loire actuellement.

 

Une fouille poussée du coup ?

Non une fouille normale, plus qu’à la Beaujoire certes, mais comparée à d’autres déplacements… Une fouille sympathique, pour moi en tout cas ! Car petite anecdote, lorsque je suis arrivé face au CRS, par habitude j’ai mis les bras en croix, et il a fait mine de me chatouiller en disant guili guili !! Je me suis demandé ce qu’il faisait, mais bon c’était rigolo sur le coup !

 

De l’attente entre ton arrivée à l’enceinte, et l’entrée dans le parcage ?

Le temps d’attente nous avons trouvé cela long mais pas plus que d’habitude, c’était surtout l’excitation et l’impatience de rentrer en tribune après 4h dans le bus. Nous étions dans le parcage près de 45mn avant le coup d’envoi. Nous avons pu assister à la belle chanson, de la petite fille soi-disant pour la paix, mais nous ne comprenions pas ce qu’elle chantait. Mais bon comme nous chantions nous-mêmes… (rires)

copie parcage caen

Grosse ambiance dans le parcage ? Derrière la tv, je vous entendais bien !

Très belle ambiance, 1000 personnes dans le parcage, j’apercevais aussi beaucoup de maillots jaunes dans les autres tribunes, les nantais sont venus en masse.

 

Côté Caennais, comment qualifierais-tu l’ambiance, leur Kop ?

Petit Kop caennais, une centaine d’actifs en tribune, mais avec de l’animation. Nous ne les entendions pas bien sûr, mais nous les voyions s’agiter. Pas de tifos avant le match, quelques étendards seulement. Petit Kop tout de même.

 

Nous allons parler du match…

J’ai rien vu j’étais bourré !!!

Non je plaisante.

 

Un début de match en faveur des caennais, une possession de balle, des occasions chaudes et surtout l’ouverture du score, quelles sont tes impressions à ce moment ?

A ce moment-là tout en continuant à chanter et en étant vraiment dans l’ambiance, je me dis que cela va être dur, Caen ça joue très bien, personnellement je n’ai suivi aucun match de Caen, mais ils ont la possession et une vraie envie. Ce que je ne comprenais pas, c’est que Nantes ne semblait pas dedans, et cela nous a pénalisés…

 

Papy Djilobodji est très fébrile sur l’action, lui en veux-tu à ce moment cette perte de balle ?

Non non, ce n’est pas un extra-terrestre non plus ! Il a le droit de se planter, il reste très fort. Duhamel aurait pu simuler, malheureusement il la joue, et la joue très bien.

 

L’ambiance en tribune s’est éteinte au vu du début de match ?

Non au contraire ! L’ambiance s’est bien accélérée, tu sentais qu’il faisait chaud dans la tribune !

 

Egalisation à la 40e devant le parcage en liesse, tu as compris que c’était Oswaldo qui a marqué, car l’action est confuse ?

Je n’ai pas vu le but en soit, au second rang du parcage, le champ de vision était restreint, surtout que sur corner, il y a beaucoup de monde dans la surface, on a juste vu les filets tremblés ! Même le journaliste de l’Equipe, sur mon portable, donnait le but à Gapké. Ce n’est qu’à la pause que j’ai su que c’était Vizcarrondo.

 

1-1 à 5 mn de la pause, tu as dû être rassuré au vu de l’entame de match. A la mi-temps ton pronostic ?

La victoire, pour moi c’était sûr. Je ne me suis pas posé la question.

 

Le début de la seconde période était brouillon des deux côtés, des déchets techniques, une bataille de milieu de terrain qui empêche le jeu de se développer, tu es d’accord avec cette analyse ?

Oui c’est vrai, mais comme la fin de 1ère mi-temps, je sentais cependant les canaris de mieux en mieux, et au-dessus de leur adversaire.

 

Décris nous le 2nd but canari vu du parcage. Derrière l’écran, c’est une superbe construction.

Alors j’étais en train de dégueuler ! (rires) Non je ne vois pas le départ de l’action, car je suis dans l’ambiance, il faut avoir également un œil sur le kapo, et quand je tourne la tête je vois Veretout entrer dans la surface et marquer. Après avoir revu les images, un très beau but, avec une belle percée de la défense.

 

A ce moment seulement 5 tirs, 3 cadrés pour 2 buts, une très belle efficacité offensive, cependant Caen pousse, des craintes d’égalisation à 30 mn du coup de sifflet ?

Il y a une crainte, mais Nantes continue tout de même à jouer et à se procurer des actions.

Caen a certes de très grosses occasions, on sent qu’ils font tout pour arracher le nul,  mais comme depuis le début de la saison, défensivement on tient. De belles parades de Riou aussi, notamment celle sur le coup franc de Duhamel, il me semble.

 

Les changements du coach Der Zakarian, t’ont paru judicieux ? Que penses-tu des entrées, de Deaux, Bedoya, Shechter… ?

Oui, alors Deaux à la place de Gomis, celui-ci prenant un jaune pour geste d’humeur, je pense que c’était bien de le sortir et de ne pas risquer le rouge, bien qu’il sera tout de même suspendu au prochain match pour accumulation de cartons. Et Deaux est présent et a fait de bonnes choses. Bedoya (à la place de Gakpé) j’ai un peu de mal avec lui depuis le début de saison. Il a l’envie, va dans les duels, mais est encore brouillon, n’assure pas la dernière passe ou le geste technique. Mais je comprends qu’il faut faire jouer tout le monde, et Gapké n’est pas indiscutable depuis le début de saison. Pour finir Etay, mon favori !! Je suis content de l’avoir vu jouer. On ne l’a pas vu assez pour juger sur ce match. J’aurais bien aimé qu’il rentre plus tôt, à la place de Gapké notamment, pour  l’associer à Bammou, mais je ne suis pas coach ! Der Zak’ voulait conserver, et cela a bien marché puisqu’il y a la victoire au bout.

 

Presque 6 mn d’arrêt de jeu, pas trop tendu ?

Oh si ! C’est comme à la Beaujoire, on ne voit pas le chrono au-delà de 90 mn. M Chapron signifiait aux joueurs que si ils essayaient de gagner du temps, lui stoppait sa montre et cela ne servait à rien, donc on ne savait pas où on en était rendu. Ce qui est bien c’est que l’ambiance était plus forte, car les gars étaient nerveux, impatients. Au coup de sifflet c’est magique.

 

Coup de sifflet final, victoire 1-2, l’homme du match pour toi ?

Remy Riou, et si je peux en donner un 2e Jordan Veretout.

 

Après le coup de sifflet, quelle communion entre les supporters et les joueurs ?!

Encore une belle communion, et c’est cela qui est bien depuis la remontée, que l’on gagne, que l’on perde, qu’ils jouent bien ou non, ils viennent toujours nous remercier. Tout ce qu’on leur donne on le reçoit. Olivier Veigneau est même venu dans la tribune latérale où il y avait des nantais (à côté du parcage), il a donné son short à un mec, et puis je ne sais pas pourquoi un autre a donné le sien à la même personne ! Il n’a pas eu de maillot, mais il est reparti avec deux shorts !

 

Nous savons que les supporters adverses ne peuvent sortir de suite de l’enceinte, combien de temps avez-vous dû patienter ?

Pas si longtemps, comme à Guingamp je dirais. Romain nous a proposé, les grilles sont ouvertes, on peut y aller ou on continue à chanter. Le stade vide a bien résonné !

 

A la sortie, pas de heurts avec les supporters adverses ou les forces de police ?

Aucun, et puis il n’y avait pas besoin. Comme j’ai pu lire sur twitter on est venu, on a vu et on a vaincu… et on a bu ! (rires) tout le monde est rentré tranquillement dans les bus, et nous sommes partis.

 

L’ambiance, devait être chaude au retour après cette victoire, encore de la voix pour chanter ?

Oui une belle ambiance ! Après il y avait des moments de creux mais c’est normal, tout donner pendant 90mn les gars sont crevés, partis à 14h de Nantes, repartis à 23h de Caen… Il y avait des mecs à poil, ceux qui dormaient ont eu le droit à une raie du cul sur le nez ! Il y avait de l’ambiance !

 

Un after arrivé sur Nantes?

Non pour moi mac do et dodo !

 

Le maintien acquis pour moitié début novembre, à quelle place vois-tu le fcn en fin de saison ?

Difficile de juger, pour moi on doit faire mieux que l’année dernière. A voir si en Janvier la CAN se fait ou non, car si il elle se fait il va y avoir de la perte. L’an dernier 13e, dans les dix premiers je pense que c’est faisable.

 

Je te remercie de m’avoir reçu, et d’avoir répondu aux questions…

…Apéro ?

Cui Cui !

1560607titi_chut

Z’ai cru voir un gros rennais!

Créé par le 04 nov 2014 | Dans : fc nantes

Je sais, je l’ai déjà fait pour le déplacement à Guingamp, mais j’aime bien recycler les titres, après tout moi je peux, n’est-ce pas voisin ?

5

Nantes-Rennes, un derby qui ne restera pas dans les annales, hormis les miennes, car enflammé d’hémorroïdes tout le weekend, autant dire que j’en avais plein le c… Heureusement qu’il n’y avait pas de prolongations ! Car pour ceux qui en ont déjà eu, vous comprendrez aisément, que «  qui ne saute pas n’est pas nantais » ou le « cho lololo » sont à la limite du supplice.

Quant au chant visant à s’asseoir et se relever une dizaine de fois en criant « Nantes », là, on frise la torture. Je le redoutais avant le match, mais quand j’ai vu le RCK le lancer en face, j’ai compris ce qui allait se passer, et j’ai criéééé, criéééé !! Après je relativise, cela aurait pu être pire, j’aurais pu naître rennais… Question maux de fesses, ils sont vernis.

Merci aux anti-douleur qui m’ont permis d’y assister, et au stadier qui après m’avoir demandé de lui montrer la plaquette dans ma poche, ne m’a pas demandé son utilité !

Arrivés de bonne heure, et de bonne humeur dominicale, nous nous sommes garés proche du cirque Gold. Non non nous sommes pas allés jusqu’à la route de Lorient, il y avait vraiment un cirque au parking du Carrefour la Beaujoire. Il paraîtrait que quelques centaines de clowns ont tenu une représentation ce dimanche, peu bavards mais tout en couleurs. M Loyal, est même venu faire admirer son hippopotame, en le stationnant devant sa cage.

Toute ressemblance avec un autre événement à la Beaujoire est bien évidemment fortuite.

Le match a démarré sur les chapeaux de roues, malheureusement, il était à l’avantage des Rennais, et l’ouverture du score de Pedro Henrique, Pierre Henri pour les non hispaniques. Habibou, proche de doubler la mise quelques instants plus tard, l’alerte nantaise a retentit, et les jaunes se sont jetés à l’assaut de la cage de Costil.

D’intenses minutes, marquées par une tête rageuse de Vizcarrondo, une frappe de Bammou qui passe de peu au-dessus de la barre, et un mixte des deux : tête de Bammou sur la barre !

Aux grands maux les grands remèdes, un échange de regard entre la tribune présidentielle et le terrain, et la défense fut percée par notre infiltré. Sur la musique des Dropkick Murphys, Sylvain Sullivan, après une première tentative échouée, exécute les ordres de Waldemar Costello, et plombe une balle dans ses filets.

 21

Ce seront les dix seules minutes d’intensité, car les 2 équipes quelque peu émoussées, n’ont su prendre le pas l’un sur l’autre, après la demi-heure de jeu. La crainte de s’exposer après deux buts encaissés rapidement? Le match nul reste tout bonnement logique.

Pour être plus objectif, cela m’arrive, avec les deux buts refusés, et une action litigieuse dans la surface, nous pouvons clairement affirmer que le FCN s’en sort bien. Cela revient au jugement du corps arbitral, il a pris ces décisions tant mieux pour nous. Comme quoi, la vidéo n’aurait pas apporté plus de réponses. Car même après plusieurs ralentis, pour beaucoup il n’y a pas faute dans la surface, pour d’autres oui, et la grande majorité ne sait si le ballon franchit ou non entièrement la ligne. Si même derrière la caméra nous n’avons pas plus de certitudes, je ne vois pas en quoi cela aiderait l’arbitre de demander assistance. Laissons-le en décider, aujourd’hui on chante, et demain on pleurera, c’est la beauté du foot !

Un dernier détour vers les tribunes, où l’ambiance était au rendez-vous, un superbe tifo encore une fois de la Brigade Loire, une animation réussie par un Monsieur Romain, toujours aussi bon et constant dans sa prestation, quelques gentillesses échangées entre les deux Kops, un pseudo chambrage de nos voisins qui démontre qu’ils n’ont pas grande imagination, j’espère au moins pour eux qu’ils l’ont fait sur place à la va-vite, car s’ils ont mis la semaine pour la trouver…

Un bon derby, mais que je ne qualifierai pas de très bon, pour en avoir connu des meilleurs, tant en tribune que sur le terrain. L’important n’était pas de battre Rennes, nous aimons surtout pouvoir les chambrer, et là-dessus nous avons déjà de la matière et pour encore longtemps. L’essentiel c’est que le Fcn est invaincu à domicile depuis fin Août, qu’il y a déjà 20 pts de pris au 1er Novembre, des joueurs qui se battent chaque semaine, et des supporters qui clament tout haut qu’ils sont fiers d’être nantais.

Quel plaisir de retrouver tout cela à Nantes !!

 

1234

Agff2014 CREPS GUADELOUPE |
RS 500 France |
Trainingnutrifit |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Formateurs04
| Pchb moins 16
| Panierballon.unblog.fr